jeudi 17 mars 2016

Putes, dealers et autres loisirs...


Des putes à Beaucaire ? Et des dealers ? Ciel quelle horreur ! Comment cette petite ville tranquille si bien gérée par notre maire Front National a-t-elle pu en arriver là ? En toute bonne foi nous avons cru à ses promesses de campagne, il devait mettre un terme à l'insécurité, nettoyer la ville de ses dealers, cambrioleurs, agresseurs et autres plaies qui nous font frissonner de peur dans les ruelles le soir ! Quand d'aucuns soutenaient qu'il n'y avait que peu d'agressions à Beaucaire mais surtout des incivilités, Julien Sanchez brossait les seniors dans le sens du poil en affirmant que s'il était élu il sécuriserait la ville pour leur permettre de finir leurs jours dans le plus parfait des bonheurs. 

Bizarrement la situation semble s'être aggravée depuis sa prise de fonction. Vols à l'arrachés, recrudescence d'incivilités, vagues successives de cambriolages, trafics de drogues en tous genres, agressions... Il y a cette gentille vieille dame fragilisée par l'âge et des problèmes de santé qui s'est fait violemment agresser voici quelques semaines et qui aurait été tellement heureuse de recevoir un témoignage de sympathie de la part du maire ! Niet ! Elle ne doit pas être adhérente du Front National la pauvre, donc aucune considération, aucun coup de téléphone, pas de bouquet de fleurs, pas de visite surprise... Dur, dur la vie des seniors dans notre ville ! 

Comme si cela ne suffisait pas de voir chaque jour le même groupe de jeunes dealer ouvertement à l'angle de la rue Roger Pascal et de la rue Ledru Rollin (quasiment sous mes fenêtres) parfois même sur la place de la mairie face aux fenêtres du maire (les beaucairois du centre ancien les voient agir chaque jour) harceler ouvertement la gent féminine (cela les divertit beaucoup et les pauvres n'ont guère de loisirs) insulter quelques personnes choisies au hasard (cela les maintient éveillés) et s'amuser bruyamment d'un rien... 

Et voici qu'à tout cela s'ajoutent désormais des faits avérés de proxénétisme et des interpellations qui s'étalent dans la presse locale, desservant à nouveau cette image lissée de Beaucaire à laquelle Julien Sanchez travaille pourtant si durement ! Les beaucairois, qui vivent dans une ville de 16500 habitants mais s'imaginent toujours que leur ville est en fait un charmant village, sont indignés ! Pensez donc ! Des putes dans le centre ville, arpentant peut-être ces rues dans lesquelles ils ont grandi, menant leurs petites affaires dans les arrières salles de commerces fermés depuis des lustres, frôlant leurs maris les jours d'affluence et contaminant leurs adolescents d'un seul regard... Insupportable ! Très peu de voix se sont élevées depuis quelques mois pour prendre la défense de ces femmes que des marchands de chair avides d'argent facile mettent sur le trottoir ou enferment dans des pièces isolées. Non, à Beaucaire les pauvres ont eu droit à des insultes, des menaces et à cette délation jouissive qui se pratique à l'envie depuis que la municipalité a pris le dangereux virage de l'extrême-droite. L'affreux mot de proxénétisme ma foi n'est pas celui qui les inquiète le plus, non ce sont plutôt "toutes ces femmes" qui se dissimulent derrière... Tendre la main ? Pour quoi faire ? Force est de constater que blâmer l'immigration et la politique nationale est plus facile et n'engage aucune responsabilité. Attitude que très certainement la municipalité, comme à son habitude, confortera très bientôt dans un réjouissant communiqué semé de ces petites formules qui balancent entre autoritarisme et incitation à la haine en attisant plus encore les peurs populaires. Reconnaissons à Julien Sanchez que s'il nous ressasse toujours le même discours au moins il l'écrit bien !

On les sentait arriver ces interpellations ! Mais depuis le temps que cela se fait sous le nez de la police municipale on peut légitimement se demander à quoi peut servir d'augmenter les effectifs et le nombre de caméras de vidéo surveillance. Non ? Souvenons-nous des promesses de campagne de Julien Sanchez prononcées notamment lors du meeting de Marine Le Pen venue si gentiment le soutenir un mois avant le premier tour des municipales :

"Nous doublerons les effectifs de la police municipale. Elle travaillera sept jours sur sept, y compris la nuit. Beaucaire a une image déplorable à cause d’une cinquantaine de caïds qui font la loi. Nous ne voulons plus de ça !"

Un seul constat s'impose : pour les dealers, les proxénètes et les petits cons en tous genres, la vie est cool à Beaucaire ! Dans notre belle ville tout va bien, et Julien Sanchez l'affirme en couverture du magazine municipal "Pour relever Beaucaire, rien ne m'arrêtera". On se dit que peut-être il ne sait pas vraiment ce qu'il doit relever...
#gestionbonpèredefamille #traficdedrogue #proxénétisme #agressions #incivilités #cambriolages

21 commentaires:

  1. Je lutte à mon niveau contre le FN . Mais, ce que tu décris est le tableau de beaucoup de villes françaises et du monde entier. Nous n'avons pas trouvé de solutions, alors pense-tu vraiment que le FN en a trouvé une ? Il me semble que ton article va surtout exciter les pro-FN puisque nous n'avons rien à proposer d'autre. Au contraire, nous allons nous faire traiter de laxiste puisque nous pronons la prévention et l'éducation - qui faute de moyens n'ont pas résolu le problème de la délinquance urbaine, de la précarité.... et j'en passe! Je suis bien sûr d'accord avec le fait que le FN n'a aucune pensée pour équilibrer la société vers un monde meilleur mais ne faudrait-il pas alors retourner la question? Le FN a t'il des valeurs humanistes, de société ? Applique t'il les principes philosophiques de la morale ( que par contre ses électeurs défendent car élevés avec)?
    Bref, je crains que ce discours ne nous desserve plutôt qu'i nous serve à ouvrir les yeux sur la véritable menace envers notre morale qu'est le FN .

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Cet article a pour unique but de mettre en lumière les mensonges des promesses de campagne et l'incompétence des élus FN. Pour le reste je suis d'accord avec toi :)

      Supprimer
    2. oui, ils sont incompétents ! Mais nous le sommes aussi. Par contre, nous ne sommes pas dangereux mais eux, oui! C'est là que nous devons nous situer et faire comprendre aux élcteurs perdus qu'ils sont floués!

      Supprimer
    3. Ca a toujours existé a beaucaire ce genre de chose pas la peine de dire que le FN y ai pour quelque chose la dedans quand même vous êtes bidon a un point ca fait peur

      Supprimer
  2. Votre haine contre ce parti vous donne t elle le droit de critiquer ? Je ne suis ni pour l'un ni pour l'autre et je pense qu'au lieu d'attendre que gros con fasse quelque chose au pouvoir... On peut lui reprocher les attentats aussi mdr... Si par le passé vous n'aviez pas voté pour qq1 qui les a aidé à s'imposer dans le cette ville ces racailles nous n'en serions pas la. Au lieu de blablater des conneries,faites votre devoir de citoyen et sortez dans la rue pour faire vivre cette ville, au lieu les laisser tranquille faire leurs affaires...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ne mélangez pas politique nationale et politique locale, cela n'a rien à voir dans ce cas précis. Et pour votre information mon premier vote pour les municipales à Beaucaire était en 2014, je n'ai donc pas voté par le passé pour qui que ce soit. Et je fais vivre cette ville à ma manière, vous que faites-vous ?

      Supprimer
  3. Tous les partis politiques sont les mêmes et au crochet de la finance...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Laure Cordelet qui dénonce le laxisme du maire en matière d'insécurité en ville, décidément on aura tout vu. Si Julien Sanchez avait l'intention de 'nettoyer' ces quartiers de ces racailles, elle serait la 1ere avec la LDH, SOS racisme, la Licra,le FDG,les médias... et toutes les autres associations bien-pensantes à hurler d'indignation contre lui.
      Et déposeraient une (nouvelle) plainte pour 'stigmatisation'.
      Tartuffe!

      Supprimer
    2. Faire respecter la loi ce n'est pas "nettoyer" ! S'il y avait des abus bien sûr que je les dénoncerais, mais que je sache le trafic de drogue, le proxénétisme, la prostitution, les cambriolages et les agressions sont interdits par la loi. Le maire en tant que premier magistrat est tenu de veiller à ce que celle-ci soit respectée, il s'y est d'ailleurs formellement engagé. Ses promesses de campagne sur ce sujet ne sont pas tenues.

      Supprimer
    3. Certes, le maire sur ces sujets 'brasse' beaucoup de vent. Ceci précisé et sans vouloir le défendre, nous savons tous que ces délits sont dévolus à l'Etat ( police, justice, etc). Qui pour préserver la 'paix' sociale n'intervient que quand vraiment il faut y mettre un terme. A Beaucaire comme ailleurs.
      Question: qui sont les auteurs présumés de ces délits? Poser la question, c'est déjà y répondre.
      Mais 'Chut!': surtout "Padamalgame! "... La LDH veille.
      HB

      Supprimer
  4. 'SCOOP!'( révélation tardive): Laure Cordelet découvre que"le trafic de drogue,le proxénétisme,la prostitution,les cambriolages, et les agressions sont interdits par la loi". Et que c'est pas bien et qu'elle dénoncerait "s'il y avait des abus' (sic!) les auteurs. Petit bémol: elle en connait un certain nombre, mais comme pour elle "ils sont une chance pour Beaucaire", elle se gardera bien de le faire.
    Résultat des courses: les racailles savent qu'ils peuvent compter sur elle et ses amis pour les défendre et n'hésitent pas pour en profiter. Ont bien raison et auraient tort de se priver d'un tel soutien.
    Et elle nous parle que le 1er magistrat soit tenu de veiller au respect de loi qu'elle même par ses propos grotesques et imbéciles bafoue régulièrement sur ce blog en traitant de tarés et d'incultes près d'1 électeur sur 2 beaucairois ( + de 50%) qui vote* Julien Sanchez et ou FN à chaque scrutin depuis 2014.
    *Ce n'est pas mon cas.
    Conseil: montez une liste pour 2020 avec des gens représentatifs de la ville, proposez une autre alternative à ces 'tarés' de beaucairois', et ensuite prendre acte du résultat démocratique des urnes.
    En attendant,tout les reste n'est que ( mauvaise) littérature.
    Continuez comme ça sur Sanchez: il risque peut-être grâce à vous d'être élu au 1er tour lors des prochaines Municipales dans 4 ans.
    Merci qui?
    Marcel B.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Primo, je n'ai jamais traité les beaucairois de "tarés" je ne me le permettrais pas et je ne le pense pas non plus. Je n'ai pas ailleurs bafoué aucune loi sur ce blog.
      Secundo, je ne découvre rien sur les trafics en tous genres de Beaucaire et je n'estime pas du tout que les "racailles" soient une chance pour Beaucaire. La jeunesse oui, eux non.
      Tertio, ne me rendez pas responsable d'une hypothétique réélection de Julien Sanchez dans notre ville, les beaucairois s'en chargent tous seuls...
      Merci qui ? Jackie et Michel bien sûr !

      Supprimer
  5. Tu as raison Laure les délinquants beaucairois sont des victimes du FN.
    Ces pauvres sont des potentiels Montaigne comme dirait le talentueux Francis Huster
    Comment les aider?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Et les putes de Beaucaire sont aussi victimes du FN comme le dirait le talentueux Patrick Bruel.
      Comment les aider?

      Supprimer
    2. Certes non ! Rappelons que c'est le proxénétisme qui est en cause, non la prostitution en elle-même qui a toujours été présente à Beaucaire.

      Supprimer
    3. Pour votre info: comme nous l'apprend 'La Provence' dans son article, cette affaire de prostitution date d'il y a 3 ans ( 2013). L'appartement était situé pratiquement en face de celui de la PM dans la rue Nationale. Et le maire de l'époque n'était pas Julien Sanchez mais Jacques Bourbousson. Faudrait peut-être bien vous renseigner avant d'écrire n'importe quoi ( de faux).

      Supprimer
  6. Pour info l'enquête a débuté en janvier 2016 et les personnes concernées ont été mises en garde à vue ce mardi 15 mars. En effet cette affaire de proxénétisme a débuté en 2013 sous le mandat de Jacques Bourbousson qui avait déjà alerté les autorités compétentes. Julien Sanchez est maire de Beaucaire depuis le 29 mars 2014, le commissariat de Tarascon n'a été saisi de l'enquête qu'en janvier 2016 ! Je vous laisse en tirer les conclusions qui s'imposent... Laxisme ? Incompétence ? Indifférence ? Volonté de noircir le tableau sécuritaire pour justifier des embauches de policiers municipaux inefficaces et l'achat de caméras de vidéos surveillance qui ne servent à rien ?

    Voici donc l'article de La Provence afin que vous puissiez revérifier les faits et cesser votre pitoyable désinformation :
    http://www.laprovence.com/article/actualites/3851986/beaucaire-la-mere-maquerelle-gerait-trois-prostituees.html

    RépondreSupprimer
  7. Les prostituées et les marchands de drogue n'ont pas attendu l'élection de Julien Sanchez pour exercer leurs 'métiers'. Ils ont toujours existé sous d'autres municipalités sous le regard plus ou moins bienveillant des autorités 'compétentes' soucieuses de préserver avant tout la paix sociale. Qui vous est( à juste titre) si chère.
    Pour ce qui est de la désinformation, je trouve que vous faites un peu comme l'hôpital qui se fout de la charité...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bien sûr qu'ils ont toujours existé ! Je n'ai jamais prétendu le contraire. Mais la campagne très sécuritaire de Julien Sanchez était basée sur l'éradication de tout cela, il ne tient pas ses promesses.

      Supprimer
    2. "Tous unis contre le racisme"! ( l'extrême droite, le FN, Julien Sanchez à Beaucaire, etc...)
      Visiblement les auteurs des attentats de Bruxelles après ceux de Paris l'an dernier respectent à la lettre cette campagne de com du gouvernement ( coût: 3M d'euros).
      Mauvaise pioche: ces crapules criminelles n'ont pas le crane rasé et ne votent ni pour MLP ni pour le maire de Beaucaire.
      Revoir vos logiciels d'indignations.

      Supprimer
    3. Vous comparez la situation de Beaucaire, la campagne contre le racisme et les attentats de Bruxelles ? C'est indécent...

      Supprimer