dimanche 15 novembre 2015

LES PATRIOTES



Les patriotes qui hurlent au loup depuis vendredi soir en donnant aux autres des leçons de morale nationaliste, voire même fasciste, bien calés sur leur canapé dans leur petite ville du sud, ont-il déjà vécu ailleurs que là où la vie est douce et ensoleillée mais quelque peu étriquée ? Je vous parle ici de ce que j'entends et de ce que je lis, mais je sais qu'il en va de même partout en France. Mettons les choses au point : ces gens qui prennent fait et cause pour les victimes des attentats parisiens en exsudant la haine ne savent rien de ce que sont et la ville et ses habitants. Ils n'ont aucune idée de ce que représente la mixité culturelle de Paris, ils n'ont pas conscience de la pluralité qui en fait toute l'originalité et la richesse. Ils désignent les banlieues d'un doigt vengeur, mais pour eux cela demeure abstrait, ils ne veulent pas savoir. Connaître l'autre c'est lui donner consistance, c'est lui concéder une existence, une réalité. Et les belles théories s'effondrent lorsqu'elles sont confrontées à la réalité, celles qui propagent la haine comme les autres.

Que connaissent-ils de la dure réalité des banlieues, des interminables temps de transport  dans des RER bondés pour aller gagner le SMIC, en râlant mais en ayant conscience qu'au moins cela paye d'indécents loyers ? Ces gens-là ne vivraient pas dans les appartements qui s'alignent dans d'affreuses barres de HLM qui ressemblent à des clapiers pour lapins, dont les murs mal isolés vous font involontairement vivre chaque minute de la vie de vos voisins ! Ont-ils conscience de la difficulté qu'il y a à vivre sa croyance, quelle qu'elle soit, dans certains quartiers de Paris ou dans certaines banlieues, depuis le début de notre siècle ? Les regards qui s'attardent, les commentaires, les moqueries, l'incompréhension, la crainte aussi parfois... Les pratiquants qui affichent leur croyance le font en toute conscience et savent que le respect de leurs traditions culturelles peuvent déclencher une réaction de violence qui vient grossir le flot de haine qui envahit un peu plus chaque jour  les réseaux sociaux et déborde dans nos rues. Pourtant ils continuent, pas pour provoquer, juste parce qu'ils en ont besoin. Et cela force le respect. Mais il n'y a aucun respect dans l'esprit de ceux qui confondent religion et extrémisme, ceux-là en vérité se frottent simplement les mains de l'aubaine et se voient déjà raccompagner les "étrangers" à nos frontières. Manu militari à les entendre ! Leur courage étant cependant proportionnel au nombre d'amis qui les accompagnent dans cette belle démarche patriotique, on peut raisonnablement douter qu'il leur en resterait s'ils devaient agir seuls. Il est probable qu'ils se pisseraient dessus...

Ceux-là qui se disent patriotes, et d'une certaine détestable manière ils le sont en effet, n'envisagent pas une seconde que d'autres le soient tout autant en vivant différemment d'eux. Combien de fois devra-t-on leur expliquer qu'il n'y a pas qu'une seule manière de vivre ? Que l'amour de son pays se manifeste aussi bien dans le respect de ses couleurs que dans la vie qu'on y mène chaque jour à sa façon, pas après pas, difficulté après difficulté, enfant après enfant ? Eux qui déposent gentiment leurs enfants chéris chaque jour devant leur école, collège ou lycée, qui ont l'esprit tranquille parce qu'ils feront en bus départemental ou réservé aux scolaires un trajet sans histoire, devraient par exemple se mettre à la place des franciliens et des parisiens dont les enfants prennent seuls le bus, le métro ou le RER pour aller en cours dès qu'ils entrent au collège. Ils n'ont pas d'autre choix que de lâcher leurs enfants dans ce réseau de transport complexe qui rayonne sur une cinquantaine de kilomètres autour de Paris, avec tous les risques que cela comporte. Et ils le font, ils donnent à leurs enfants les clés de cette pseudo liberté nécessaire à leur épanouissement, parce que c'est là qu'ils ont choisi de les mettre au monde, là qu'ils les élèvent pour devenir des adultes responsables. Et ce sera là qu'un jour ceux-ci feront de même avec leurs propres enfants, l'angoisse au ventre mais fiers de cette débrouillardise typique d’Île de France. Oui ils grandissent parfois dans des banlieues difficiles, mais ils sont confrontés aux réalités de la vie et ils s'ouvrent à toutes les cultures du monde ! Leurs amis viennent de tous les coins de notre planète, pratiquent toutes les religions, perpétuent toutes les traditions, à leur contact ces enfants, nos enfants, s'épanouissent.

Les patriotes qui déversent leur haine sans aucune censure sur les réseaux sociaux, dans la rue, au bistrot, que savent-ils de la vie des franciliens et plus précisément des parisiens ? Savent-ils qu'ils ne rentrent jamais déjeuner chez eux, qu'ils avalent leur déjeuner en trente à quarante minutes, café et cigarette compris, avant de se remettre au travail ? Que les parisiens font leurs courses le soir avant de rentrer pour garder tout leur temps libre pour leurs activités du week-end ? Mais qu'a contrario les habitants des banlieues prennent d'assaut les grandes surfaces le samedi pour se balader en même temps dans les centres commerciaux parce que près de chez eux il n'y a guère de choix pour habiller les enfants, trouver une paire de chaussures, manger une glace ou acheter des jeux vidéos ? Savent-ils aussi que personne à Paris ou en banlieue ne fait la sieste à moins d'être à la retraite ou privilégié ?

Que connaissent-ils de la diversité des loisirs parisiens ? Ont-ils déjà savouré un café ou une bière en terrasse à Paris, bercés par le bruit de la circulation qu'au bout d'un moment on n'entend même plus ? Fréquenté un bar gay juste pour s'éclater ? Joué à la pétanque aux Halles ou aux Invalides avant de pique-niquer sur les pelouses ? Dansé sur les quais de Seine ? Écouté du slam et de la poésie sur une péniche ? Participé à un café philosophique ou citoyen pour débattre avec de parfaits inconnus qui deviendront des amis ? Discuté comme çà de tout et de rien avec leurs voisins de bistrot de toutes origines et fait des rencontres inoubliables ? Ont-ils jamais expérimenté les plaisirs d'un voisinage joyeusement mélangé qui partage aussi aisément sa cuisine savoureuse que ses engueulades familiales ou les pleurs de ses gamins ? Qui viendra donner un coup de main si besoin et aura toujours un mot gentil dans l'ascenseur ou l'escalier ? Dont les adolescents porteront vos sacs de courses pour vous aider ? Que connaissent-il des gardiens d'immeubles parisiens qui arrosent vos plantes et nourrissent vos bestioles quand vous vous absentez, réparent votre machine à laver, posent vos tringles à rideaux, ouvrent votre porte quand vous oubliez vos clés dans votre appartement, et parfois gardent vos enfants pour vous dépanner ? Eux qui ne supportent pas les commerces "communautaires" et autres kebabs ouverts tard dans la soirée, que savent-ils du plaisir qu'il y a à descendre chez l'épicier arabe de sa rue pour acheter de quoi improviser une petite fiesta pour les amis qui débarquent ou simplement prendre un kebab, une pizza, ou une barquette de riz cantonais et des nems en rentrant chez soi ?

Connaissent-ils l'incomparable plaisir de se balader le nez au vent dans les rues de Paris, d'y croiser des milliers de personnes toutes différentes et pourtant de s'y sentir plus chez soi que nulle part ailleurs ? Non, les patriotes de province préfèrent rester en compagnie de leurs congénères, il vivent en circuit fermé et ne supportent pas de croiser un français d'origine étrangère ! Ils regardent de travers tout ce qui ressemble pour eux à un mécréant, qu'il soit juif ou musulman, oubliant qu'ils prient le même Dieu... Et ces temps-ci ils se focalisent sur les "arabes", tous des terroristes potentiels à leurs yeux ! Même dans leur petite ville ensoleillée ils les surveillent, ils les catégorisent, il les craignent. Oubliant que leur petite vie provinciale de bons franchouillards bornés noyés dans la charcuterie personne n'a envie de la voir voler en éclat, hormis sans doute d'autres français qui ne supportent plus d'entendre leurs discours haineux et péremptoires. Vouloir les faire évoluer ne serait-ce que d'un iota est peine perdue, nos bons patriotes se confortent plus encore dans leur discours de violence et de rejet, n'hésitant pas à manipuler, à mentir, à dénoncer !

Mais après tout qui sommes-nous pour les juger ? Nous, les "bien-pensants" qu'ils haïssent autant que les valeurs d'égalité, de liberté et de fraternité que nous défendons, mais qu'ils ne peuvent hélas envisager de reconduire aux frontières... Cela les rend malades, mais oui, nous sommes français et patriotes autant, sinon plus que lui. Et nous avons conscience, comme le disait Blaise Pascal dans Les Provinciales, que "L'envie et la haine emploient le mensonge et la calomnie". Eux ne sont pétris que de cela. Avec de la chair à saucisse pour colmater les brèches.

49 commentaires:

  1. avant de pende la défense des ASSASSINS, je vous conseille d'écouter l'interview de l'imam de la mosquée de Drancy qui, LUI, les condamne !!!

    RépondreSupprimer
  2. oups , "prendre" la défense

    RépondreSupprimer
  3. Je n'ai absolument pas pris la défense des terroristes, relisez mon texte.

    RépondreSupprimer
  4. nooooooooooooon,vous leur trouvez toutes les excuses possibles et (in)imaginables !!!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Faux ! J'explique comment vivent les français, tous les français, dans les banlieues et à Paris. Je n'excuse en aucune manière le terrorisme qui est en soi un choix inexcusable.

      Supprimer
    2. Long,pathétique et lamentable plaidoyer pour un tas d'ordures criminelles. Pas une ligne de compassion pour les victimes innocentes de ces crapules. Je crains qu'une nouvelle fois vous n'aillez rien compris à la situation actuelle.
      Quant à votre caricature méprisante et insultante des "franchouillards" du Sud ( région où vous vivez pourtant), inutile de vous écrire ce qu'ils en pensent...
      HB

      Supprimer
  5. Ce n'est en rien un plaidoyer pour des terroristes, vous avez tous un problème de compréhension du français ou quoi ? C'est un billet d'amour pour ma ville, pour Paris, pour tout ce qu'elle représente et que les gens comme vous ne comprendront jamais !

    RépondreSupprimer
  6. C'est évident pour des 'ploucs' comme nous. Mais de votre côté, des gens comme vous avec votre pseudo 'Regards sur Beaucaire' ne comprendront jamais notre ville!
    HB

    RépondreSupprimer
  7. Dans des moments dramatiques comme ceux qui se sont produits, on ne doit pas ( comme vous le faites) opposer les provinciaux (du Sud) et les parisiens. Les premiers ayant massivement démontré nombreux aux seconds leur solidarité, leur affection, leur compassion... face à ce qu'ils ont vécu. Et même, malgré ce que vous écrivez, à Beaucaire et dans d' autres villes de notre Région.
    Votre attachement à Paris ( vous n'êtes pas la seule à la partager) ne vous autorise donc pas à les salir de cette façon outrancière et indécente. Un minimum de respect svp!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ai-je écrit le contraire ? Vous déformez mon propos pour servir le vôtre.

      Supprimer
  8. Que d'inepties écrites dans ce billet! Patriote:" qui aime ardemment son pays et qui le prouve par ses actes" ( Le Larousse).
    Il ne hurle pas au loup, ne donne aucune leçon de morale nationaliste aux autres, et n'est encore moins un fasciste , comme vous l'écrivez stupidement.
    D'autre part, à Beaucaire la vie est aussi elle douce et ensoleillée ( un peu plus qu'à Paris en ce moment). La preuve: vous y vivez et y restez.
    MC

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je fais justement le distinguo entre les vrais patriotes, les habitants lambdas qui ont des réactions dignes et courageuses, et les autres ! Ceux qui appellent à la haine, à la violence et qui se saisissent de ces attaques terroristes pour servir leur idéologie.

      Supprimer
  9. et les autres qui appellent à la haine .....c'est ce que vous faites ou je me trompe !

    RépondreSupprimer
  10. "Que connaissent-ils de la dure réalité des banlieues, des interminables temps de transport dans des RER bondés pour aller gagner le SMIC, en râlant mais en ayant conscience qu'au moins cela paye d'indécents loyers ? Ces gens-là ne vivraient pas dans les appartements qui s'alignent dans d'affreuses barres de HLM qui ressemblent à des clapiers pour lapins, dont les murs mal isolés vous font involontairement vivre chaque minute de la vie de vos voisins ! Ont-ils conscience de la difficulté qu'il y a à vivre sa croyance, quelle qu'elle soit, dans certains quartiers de Paris ou dans certaines banlieues, depuis le début de notre siècle"

    que connaissez vous de cela est ce vous qui vivez au quotidien les insultes ? est ce vous qui êtes obligée de vous cloîtrer dans votre appart parce que l’on vous menace ? est ce vous qui vous faites racketter , mal mener , bousculer lorsque l’on à de la chance ? est ce vous qui regardez par la fenêtre pour voir ce qu’il ce passe alors que vous savez que vous ne pourrez rien dire même pas en parler à votre voisin de palier ? c’est facile de critiquer quand on est dans un village comme le vôtre , vous n’êtes pas sérieuse vous déformez la réalité sans rien connaitre et pour cause vous n’y vivez pas ce que je ne comprends pas car avec des réactions comme la vôtre nous sommes devenus des victimes au profit de mouvement que vous défendez !
    Une citadine qui actuellement est hébergée dans votre village par des amis parce quelle n 'en peu plus

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Premièrement Beaucaire n'est pas un village mais une ville de près de 17000 habitants. Deuxièmement je parle de ce que je connais justement, 30 ans de vie parisienne dont une partie en HLM cela c'est ma réalité. Et troisièmement je ne défends aucun mouvement, je lutte contre le racisme, la ségrégation, la discrimination et... la connerie !

      Supprimer
    2. Depuis tout à change dans les cites vous devriez y retourner pour comprendre quand à la connerie elle est dans votre texte encore une foi il et facile de parler de ce que l'on ne vie pas

      Supprimer
  11. "Mais il n'y a aucun respect dans l'esprit de ceux qui confondent religion et extrémisme, ceux-là en vérité se frottent simplement les mains de l'aubaine et se voient déjà raccompagner les "étrangers" à nos frontières."


    Pourquoi les étrangers non je ne suis pas d'accord refoulons simplement ceux qui ne supportent pas notre drapeau, nos lois mais qui supportent aisément toutes les allocs et aides en tous genres et cerise sur le gâteau qui sèment la discorde en nous narguant
    joël

    RépondreSupprimer
  12. "Manu militari à les entendre ! Leur courage étant cependant proportionnel au nombre d'amis qui les accompagnent dans cette belle démarche patriotique, on peut raisonnablement douter qu'il leur en resterait s'ils devaient agir seuls. Il est probable qu'ils se pisseraient dessus.."


    xx xx La on voit que vous parlez en connaissance de cause .

    aline

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Vraiment ? Je n'ai jamais manqué de courage, je serais curieuse de savoir ce qu'il en est de vous...

      Supprimer
    2. beaucoup d'individus se sentent fort en groupe et lorsque l'on tape du pied ou que l'on sort de la voiture pour s'expliquer c'est la débandade il ny a plus personne

      Supprimer
  13. "Ceux-là qui se disent patriotes, et d'une certaine détestable manière ils le sont en effet, n'envisagent pas une seconde que d'autres le soient tout autant en vivant différemment d'eux"


    xxx xx vous décrivez à merveille vos pensées vos paroles vos écrits quand nous lisons cette phrase nous pensons Cordelet c’est parfait comme description vous vous connaissez bien finalement

    seba

    RépondreSupprimer
  14. "Dont les adolescents porteront vos sacs de courses pour vous aider"

    xxxx dans les cités ce n’est pas du tout ça on vous dit l’ascenseur est en panne vous montez par l’escalier 1 .. 2 ...3....5 ou plus vous êtes essoufflé on vient vous aider à porter vos courses ,on vous soulage de ce fardeau bien trop lourd à porter à votre âge mais à quel prix (le contenu du porte monnaie et s’il n’est pas assez rempli je vous laisse imaginer ce qu’il peut se passer sur le palier ou dans l’appartement voila ce que vivent les personne seules (âgées ou non )

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui cela arrive en effet, mais ce n'est pas le quotidien ! Je parle en connaissance de cause.

      Supprimer
    2. je pense que vous ne vivez pas dans lememe pays

      Supprimer
  15. "Que connaissent-il des gardiens d'immeubles parisiens qui arrosent vos plantes et nourrissent vos bestioles quand vous vous absentez, réparent votre machine à laver, posent vos tringles à rideaux."

    xxxx La ce sont des immeubles de standing dans les cités c’est pas tout à fait pareil

    RépondreSupprimer
  16. "oubliant qu'ils prient le même Dieu."


    xxxxxxVous faites bien de soulever le problème car je suis catholique , et je sais que notre religion découle du judaïsme tout comme l’Islam plus tardivement et que nous prions le même Dieu que nous appelons différemment et actuellement les Musulmans font la même erreur que les catholiques (croisades 11eme 13 eme siècle ainsi que les guerres de religion du 16eme siècle au 18eme siècle pratiquement) en ce moment c’est la chasse aux mécréants et ce n’est plus les chrétiens qui tiennent ces propos , les chrétiens ont évolués eux ils essaient de vivre avec leur temps 21eme siècle oblige

    Michelle

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. En effet, mais l'erreur est de confondre Islam et terrorisme...

      Supprimer
  17. "franchouillards bornés noyés dans la charcuterie"

    xxxx la cochonnaille c’est excellent lors quelle n’est pas corrompue par des additifs !!!!!!
    Marcel

    RépondreSupprimer
  18. "nos bons patriotes se confortent plus encore dans leur discours de violence et de rejet, n'hésitant pas à manipuler, à mentir, à dénoncer !"


    xxxxx tout comme vous
    Julie

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je rejette en effet ce qui me heurte, et je dénonce la manipulation, les dérapages, la haine... Mais je ne mens pas. Question d'éducation et d'amour de la vérité.

      Supprimer
    2. il y a plusieurs façons de mentir sans mentir , en déformant , en changeant un mot , en coupant une phrase, en arrangeant une phrase à sa façon , par sous entendus et bien d'autres....

      Supprimer
  19. je vois que les X sont à la mode donc je m'y joint
    XXXXX"comme le disait Blaise Pascal dans Les Provinciales, que "L'envie et la haine emploient le mensonge et la calomnie". Eux ne sont pétris que de cela."

    cela vous va à ravir Mme CORDELET
    Marc
    oui il y a longtemps

    RépondreSupprimer
  20. Y ou x peut importe pour moi tu est toujours aussi nulle dans ta vie comme dans le reste.
    tuvoustu

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. L'énigmatique tuvoustu est de retour... Et je cherche toujours ;-)

      Supprimer
    2. cherchez pas le "tuvoustu" est le genre de personne sur laquelle on ne mérite pas de marcher et pourtant on dit que cela porte bonheur......
      Julien

      Supprimer
    3. cela ne pourrait vous salir d'avantage

      Supprimer
    4. Au fait ce n'est pas LE tuvoustu mais LA tuvoustu et mon pauvre julien avant de marcher dessus S T P lave toi .
      Tuvoustu

      Supprimer
    5. SVP évitez de vous insulter sur mon blog sinon je supprime vos commentaires.

      Supprimer
  21. "Les regards qui s'attardent, les commentaires, les moqueries..." dont les gens du Sud en général et les beaucairois en particulier n'ont pas l'apanage ( malgré votre opinion) eux au moins ne tuent personne. Contrairement aux kalachnikovs et autres explosifs utilisés par 'd'autres' qui n'ont pas le même 'humour' que nous.

    RépondreSupprimer
  22. Je parlais de la population des banlieues parisiennes, pas des gens du Sud. Ce n'est pas le tout de lire, encore faut-il comprendre ce qu'on lit...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. "Les patriotes qui hurlent avec les loups...bien calés sur leur canapé dans leur petite ville du Sud,...là où la vie est douce et ensoleillée mais quelque peu étriquée?" C'est qui ces gens?
      Il faut les excuser, il ne savent pas lire et ne comprennent rien à ce que vous écrivez. Car vous avez eu la chance et le bonheur de vivre 30 ans à Paris contrairement à eux qui ne sont jamais sortis de leur 'trou'.

      Supprimer
  23. J'ai lu dans le journal du jour ( Midi-Libre- Beaucaire) que vous aviez organisé vendredi soir un hommage aux victimes des attentats de Paris sur la place de la mairie. Belle initiative à laquelle j'adhère.
    Question: combien de personnes de confession musulmane pourtant très nombreuses à Beaucaire ont participé à ce rassemblement 'citoyen'?
    L'article ne le précise pas ( et sur la photo on n'en voit aucune).
    Merci pour votre réponse.

    RépondreSupprimer
  24. Un tiers des personnes présentes étaient de confession musulmane. Sur la photo on n'en voit qu'une dizaine que je connais bien. Certains, comme le président de la mosquée de l'avenue de Farciennes, sont arrivés un peu tard parce qu'il y avait dans toutes les mosquées de France une longue prière en hommage aux victimes et un prêche pour condamner le terrorisme.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci pour votre précision.

      Supprimer
  25. Laure quand allez vous lire le Coran pour nous faire un billet?

    RépondreSupprimer
  26. Je l'ai lu. De même que j'ai lu la Torah et bien entendu la Bible. Vous devriez essayer, cela vous ouvrirait l'esprit.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. La Torah fait partie de la Bible, n es ce pas?

      Supprimer
  27. La Torah est antérieure à la Bible, mais en effet les cinq livres qui la composent (Le Pentateuque) constituent l'Ancien Testament.

    RépondreSupprimer