lundi 26 mai 2014

LES NOUVELLES AVENTURES DE MARTINE


Depuis l'avènement du Front National à la mairie de Beaucaire certains adjoints révèlent un aspect étonnamment ludique de leur personnalité. Prenez pour exemple celle que d'aucuns critiquent ouvertement parcequ'elle a réussi le tour de force de conserver les mêmes attributions au sein de la nouvelle municipalité que dans la précédente : Mireille Fougasse. Je ne vais pas vous faire l'historique de son parcours politique qui ne présente guère d'intérêt, je me permettrais cependant de remarquer que cette personne n'a à l'évidence pas les capacités pour gérer tout ce qui lui incombe, à savoir : la culture, les traditions, le patrimoine, la mémoire, les festivités, les beaux-arts, les expositions, musées, l'école de musique et la bibliothèque ! Autant dire que son cartable pèse lourd et que la pauvre petite écolière rentre chaque jour bien chargée.

Les traditions, le patrimoine, les musées et les festivités elle connaît puisque c'est une beaucairoise de souche. Le statique c'est son domaine. Avec Mireille Fougasse rien ne bouge, rien ne change. Jamais. L'école de musique çà se corse, elle n'a à ma connaissance d'autre talent que celui de se travestir pour replonger dans le passé. Mais admettons... La bibliothèque passe encore ! Le fonds n'est pas mal même s'il n'est pas exhaustif et s'endort sur ses lauriers, les nouveaux auteurs ne s'y trouvent pas et je ne vous parle même pas de certains auteurs étrangers que vous pouvez toujours chercher et qui n'y seront jamais répertoriés. On reste sur les valeurs sûres pour surtout ne pas se tromper ni choquer. Cela ne vous rappelle pas un peu Farenheit 451 de Ray Bradbury ? Vous savez, ce monde dystopique dans lequel on brûle les livres parce que la connaissance amène à réfléchir et qu'elle est jugée dangereuse... J'exagère bien entendu, mais il y a un peu de cela dans la gestion de notre bibliothèque. Mais admettons... 

Pour ce qui de la culture, des beaux-arts, et des expositions là je dis non ! Mireille Fougasse et la culture c'est comme l'huile et l'eau, çà ne se mélange pas. Ou le soda avec le foie gras ! Antinomique et inconcevable ! Soyons sérieux. C'est un domaine auquel elle ne connaît rien et qu'elle n'a même pas envie de découvrir, elle l'a prouvé par le passé et ce ne sont pas les diktats culturels du Front National qui vont la faire évoluer. Autant dire que Julien Sanchez se traîne pour les six ans à venir un boulet de taille (non mauvaises langues je ne fais pas allusion à son physique !) mais elle a si bien œuvré pour lui ouvrir les portes de la mairie qu'il n'a probablement pas eu le choix. Pardonnez-moi la vulgarité de l'expression, mais disons-le franchement de toutes façons il s'en tape ! Revaloriser la culture à Beaucaire n'est pas sa préoccupation première, les expositions de qualité il peut les voir à Nîmes où il réside (il vient en train quasiment chaque matin exercer ses responsabilités et ne vit pas à Beaucaire) ou à Paris. Et d'évidence notre ville ne peut concurrencer cela. En l'état actuel des choses heureusement qu'il n'a pas chargée Mireille Fougasse du tourisme, là on chutait sans espoir de retour dans les oubliettes de la Provence. 

Pour l'heure notre adjointe à la culture s'imagine la trouver dans toutes sortes d'activités qu'elle pratique assidûment aux côtés de Julien Sanchez, oubliant que s'il ne tue pas le ridicule a ses limites. C'est ainsi que depuis début avril nous assistons aux Nouvelles Aventures de Martine (j'emprunte l'expression et le descriptif qui suit à un ami qui se reconnaîtra) lesquelles sont dignes d'être inscrites dans une série de livres qui auraient à tout le moins le mérite de nous faire rire. Voyez un peu :

  • Martine fait de la tyrolienne 
  • Martine chez les pompiers 
  • Martine fait du catamaran  
  • Martine mange un kebab 
  • Martine au musée 
  • Martine fait du rugby

Nous la félicitons pour cette belle énergie qu'elle dépense sans compter et nous apprécions qu'elle s'applique autant à nous divertir ! Mais nous souhaiterions uniquement qu'elle essaie de redonner à Beaucaire son lustre d'antan en faisant quelques pas vers la modernité. La culture ne se limite pas aux traditions, aussi respectables soient-elles. Il serait bon que Mireille Fougasse se souvienne que nous sommes entrés dans le 21ème siècle... La culture aussi. 


2 commentaires:

  1. OUI je connais aussi
    Laure au royaume des rats
    Laure chez les collabos
    Laure nage dans le couscous
    Laure prend la grosse tête
    Laure donneuse de leçons
    Laure et son passè floutè
    Laure entourée de solitudes
    Laure et ses faux amis
    Laure et l'impolitesse
    Laure l'incitatrice
    Laure la vipère

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pour une fois qu'on me répond avec humour j'avoue apprécier la chose à sa juste valeur ! Merci :)
      Je relèverais cependant ceci :
      Laure et son passé floutée ? Mon passé est limpide, alors j'aimerais bien des précisions.
      Laure et ses faux amis ? Mes amis sont de vrais amis, citez m'en donc qui ne le sont pas.
      Laure et l'impolitesse ? Je me flatte d'avoir reçu et de mettre en pratique l'excellente éducation généralement dispensée dans ma famille, quand donc aurais-je fait preuve d'impolitesse ?

      Supprimer